Le blogue de Richard Hétu

L'Amérique dans tous ses états

Une certaine Twittosphère semblait être convaincue hier soir que Rudy Giuliani survivrait encore moins longtemps qu’Anthony Scaramucci comme employé de Donald Trump. Après tout, le nouvel avocat du président ne venait-il pas de lui nuire en le contredisant sur une chaîne de télévision nationale, en l’occurrence Fox News, à propos des 130 000$ versés à Stormy Daniels?

Pour mémoire : le mois dernier, Donald Trump a répondu «non» lorsqu’une journaliste lui a demandé s’il était au courant du versement effectué par Michael Cohen à moins de deux semaines de l’élection présidentielle pour acheter le silence de l’actrice porno sur sa relation sexuelle présumée avec le futur occupant de la Maison-Blanche. Or, Rudy Giuliani a révélé lors de l’émission Hannity que son client avait remboursé les 130 000$ à son avocat personnel.

Une gaffe? Peut-être pas. Après coup, l’ancien maire de New York a expliqué au New York Times que le président savait qu’il ferait cet aveu. Aveu dont l’objectif est de démontrer qu’il n’y a pas eu violation de la loi sur le financement électorale, selon Rudy Giuliani. Car les 130 000$ n’ont pas été remboursés par la campagne ou l’entreprise de Donald Trump mais par l’individu lui-même, qui aurait puisé l’argent dans son propre compte bancaire.

Dans son entretien avec le Times, Giuliani a tenu à préciser que le président n’était probablement pas au courant du versement à Stormy Daniels au moment où Michael Cohen l’a effectué. Il a révélé que Donald Trump avait remboursé son avocat personnel par tranches mensuelles de 35 000$. Cohen a reçu un total de 460 000$ ou 470 000$ au terme de ces remboursements, qui incluaient des «dépenses accessoires», a dit Giuliani au Times.

Le nouvel avocat du président a ajouté que Michael Cohen avait «réglé plusieurs problèmes pour» Donald Trump justifiant le total des remboursements effectués par ce dernier.

Ce matin, sur Twitter, le président a fait valoir que ces «arrangements» étaient très fréquents parmi «les célébrités et les gens fortunés».

Le versement des 130 000$ à Stormy Daniels est au coeur de la poursuite civile que cette dernière a intenté contre Donald Trump et Michael Cohen. L’avocat de l’actrice porno, Michael Avenatti, a accusé le président d’avoir menti de façon éhontée au public américain et d’avoir structuré ses remboursements à son avocat de façon illégale.

Des experts de la loi sur le financement électoral ont par ailleurs déclaré que le versement initial à Stormy Daniel aurait dû être déclaré à la Commission des élections fédérales si les 130 000$ avaient pour but d’influencer l’élection présidentielle. Un candidat ou tout autre individu ayant été mêlé sciemment à un tel stratagème peut être inculpé et non seulement mis à l’amende pour avoir violé la loi sur le financement électoral.

Les aveux de Giuliani sur le versement à l’actrice porno ont évidemment éclipsé d’autres aspects controversé de son interview à l’émission de Sean Hannity. L’ancien maire a notamment déclaré que Donald Trump avait viré James Comey parce que ce dernier n’a pas voulu dire au président, «entre autres choses, qu’il n’était pas une cible de l’enquête [russe]». C’est assez loin de la version officielle de la Maison-Blanche.

Giuliani a également dénigré l’ancien directeur du FBI et mis en cause l’intégrité des membres de l’équipe du procureur spécial Robert Mueller chargé de l’enquête russe. Son interview est intervenue à la fin d’une journée au cours de laquelle Donald Trump avait lui-même pris le parti des républicains les plus conservateurs de la Chambre des représentants dans leur combat contre son propre ministère de la Justice.

76 réflexions sur “Les aveux de Rudy Giuliani

  1. gl000001 dit :

    « Giuliani a également dénigré l’ancien directeur du FBI et mis en cause l’intégrité des membres de l’équipe du procureur spécial Robert Mueller chargé de l’enquête russe.  »
    Il vient de s’acheter quelques jours de plus !! He’s a good person …

  2. bidulen@hotmail.com dit :

    C’est gênant de voir toute cette hypocrisie de Trump et consorts. Ils ont tout fait pour accuser Obama et Hillary des choses que ces républicains faisaient secrètement.

  3. Paquerette Palardy dit :

    Trump et la Maison Blanche auraient dû donner ces explications dès le début.

  4. Toile dit :

    Bien que je sois familière avec la chose,je ne suis pas juriste pour autant. J’éprouve quelques difficultés à organiser ma pensée en lien avec l’aspect légal de la chose dans le sens y a t il eu infraction ?

    Par contre, les propos de la nouvelle recrue qu’est Guliani à l’effet que son célèbre mais tout même moron client a remboursé, en plusieurs versements, Cohen sont sidérants et complètement en marge des de ceux ci à savoir une connaissance , disons minimales pour être gentil, de l’entente de non divulgation avec Stormy Daniels.Hum…..sa trumpitude aime pas trop se faire contredire…ça sent le « you are fired ». Euh….l’argumentaire j’ai remboursé pour quelques chose que j’ignore » ne tient pas du tout la route.

    Le Washington Post cite des propos de l’entrevue de Guiliani et en vient à cette opinion :
    « But to Giuliani’s central thesis — that the repayment meant that no campaign finance laws were broken — the law is fairly clear. If Cohen loaned Trump $130,000 by making the payment to Stormy Daniels so that her story wouldn’t come out before the election, that loan would have had to have been reported.And it would have been reported before Election Day ».

    Avec cette déclaration, Guiliani mets t il encore plus Dindon Suprême dans la «marde » , merde qu’il est full en mesure de faire lui même ?

    A part extentionner ses jours de grâce auprès de moumoute déjanté et d’égratigner la crédibilité du FBI et de Mueller au passage, c’est quoi l’enjeu de cette sortie de Guiliani et de son maitre adoré ? Amortir le choc ?

    1. Lehuy dit :

      Selon moi, c’est la manière pour crever l’abcès qui ne cesse de grandir. Les bureaux de Cohen ont été perquisitionnés, les inspecteurs ont probablement trouvé des preuves et il est aussi possible que Cohen s’était mis à table.
      Maintenant que Giuliani a confirmé le paiement, les voies de défense sont plus claires pour les avocats de l’Andouille. Toutefois, les dommages politiques de cet aveu ne le se sont pas.

      1. gl000001 dit :

        Bonne observation mais pour les dommages politiques … les cheveux de Trump sont en Teflon. Tout glisse. Rien ne fait baisser sa crédibilité auprès de ses déplorables. Et sincèrement, il redéfinit ce qu’est la fond du baril à tous les jours ou presque.

      2. NiCMeF dit :

        Bein Oui…Its de GooD Ole Fashion…Spead the Dragnet…Tsé…La peche industrielle…Tu pognes dans le filet, les dauphins, les thons, les maqueraux, tout ca pour trouver la prise du siecle, le poisson rare.

      3. jaylowblow dit :

        @gl000001

        Hier soir à l’émission de Samantha Bee, une de ses collaboratrices est allée dans un rally pro-Trump et quand on dit que sa base est constituée d’édentés intellectuels c’est un euphémisme. Une vraie bande de tarés ça dépasse l’entendement et il n’y a effectivement rien de ce l’andouille en chef peut dire ou faire qui va leur faire changer d’avis.

    2. Rick 42 dit :

      Trump à dû apprendre que Muller était au fait de ces tractations douteuses…alors, il valait mieux que ça « sorte » par la bouche d’un acolyte trumpien, tout en justifiant Trump à priori. C’est mon hypothèse…

      1. Karma278 dit :

        @gl00001

        « les cheveux de Trump sont en Teflon. Tout glisse. »

        Par expérience maintes fois répétées, il ne faut pas oublier que le Teflon se détériore et craque lorsqu’Il est surchauffé à répétition, et alors TOUT COLLE dans le poêlon.

        La surchauffe le l’équipe Mueller viendra à bout de son Teflon, m’est avis. 😉

    3. simonolivier dit :

      @toile Je vais vous citer ce que mon avocate de fille me donne comme explication. En fait, Giuliani a fait comprendre au Président qu’une infraction de financement illégale était moins dommageable qu’une de parjure (impeachable). En bout de ligne, il place le fardeau de la preuve contre la poursuite. Si en bout de ligne, la Commission Fédérale Électorale, le reconnaît coupable, Trump paie l’amende et ca vient de s’éteindre

      Toutefois, en avouant qu’il a remboursé le montant à Cohen, il avoue qu’il fait partie de la transaction. Donc, le fait de ne pas avoir signé l’entente la rends caduque. En conséquence, Mme Daniels/Clifford peut parler de la relation sans subir de conséquence. Giuliani a probablement réussi à faire comprendre au Président que les allégations d’inconduites sexuelles ne lui ont pas nui lors de l’élection de 2016 alors il devrait s’en tirer pas trop mal. Ses adorateurs inconditionnels trouvent son côté macho intéressant.

      Mais, comme me dit l’héritière, le commentaire au sujet de Comey rapproche Trump d’une accusation d’obstruction. On sait tous que Giuliani commence souvent ses phrases en faisant du sens mais que parfois les séquelles cérébrales de ses traitements de chimio le font déraper…

      1. simonolivier dit :

        Pour rajouter. Cohen était sous écoute électronique. Alors ce que me dit ma fille est que Giuliani et Trump en admettant que ce dernier donnait un retainer à Cohen tente de rendre tout les échanges entre Trump et Cohen sous le couvert de la relation client-avocat donc rien ne peut être utilisé contre Trump. Sauf que, il s’enfonce un peu dans la m.

  5. Toile dit :

    M. Hétu et &

    Juste vous dire merci du fond du coeur. Apres quelques jours de moins de passion avant la fermeture du blogue à la Presse, me voilà revigoré à nouveau. Il eut été vraiment désolant de se retrouver tous sans attache, comme des électrons libres.
    Et puis, vous êtes en feu, ma foi.

  6. stemplar dit :

    (…) le président a fait valoir que ces «arrangements» étaient très fréquents parmi «les célébrités et les gens fortunés.

    Il a omis de mentionner «ces «arrangements» étaient très fréquents parmi «les célébrités et les gens fortunés qui se mettent dans la m*rde.»

    L’aveu de Giuliani fait passer son patron pour un fieffé menteur. On voit très bien qu’à son arrivée, l’ancien maire de New-York a établi son plan et tentera de « mettre de l’ordre » dans les relations publiques de Polpotus.

  7. Toile dit :

    En contredisant la version officielle de la MB concernant le limogeage de James Comey, Guiliani trace une ligne claire, il protège le président, l’individu, son mandat.
    Sur un plan politique toutefois, faire passer l’institution pour «menteuse »ne sera pas sans dommage collatéraux d’autant qu’il y a une dynamique fusionnelle entre les deux. Ce que Dieu veut, Dieu l’aura…. Dieu étant au dessus des lois humaines. Rendu aussi bas…
    Bien entendu, les ceusses qui ont rédigé une si belle lettre pour soumettre la candidature de Conard au prix Nobel ne grouilleront pas d’un pas….

  8. Toile dit :

    J’aurais dû écrire: faire passer l’insitution qu’est la Maison Blanche pour une menteuse alors c’est l’organe officiel des Etats Unis face à la nation et au monde.

    Tout ça pourquoi….pour sauver sa peau ! Il vendrait sa mère. C’est Sanders qui va pédaler.

  9. noirod dit :

    Quelle splendide époque pour la politique américaine ,canadienne et québécoise ! J’ ose espérer qu’ on va s’ en souvenir longtemps ! En fait, a bien y penser, je préfèrerait personnellement l’ oublier au plus sacrant mais un tel vœux fait en sorte qu’ on a réélu le PLQ ici alors…

    <ces «arrangements» étaient très fréquents parmi «les célébrités et les gens fortunés». Alors le gros zouf prétend que c' est normal , que dans sa caste le mensonge, la demie vérité et l' exploitation sexuelle font partie des us et coutumes ? Pincez moé kekun !

    Et en terminant je vous laisserai sur une interrogation d' un célèbre personnage qui un jour a dit : C' est qui l' cave hein ?

    1. aquiledistu dit :

      @ noirod

      vous trouvez que nos politiques se ressemblent ???

  10. Claude Dallaire dit :

    Je crois que cette nouvelle ligne narrative (qui semble approuvée par Trump et ses nouveaux avocats à lire ses tweets très « léchés » de ce matin) confirme que Cohen s’est retourné et a déballé son sac. C’est du contrôle de dommage avant les coups. Intéressant article dans politico.com ce matin concernant la révolte des fixeurs dans l’entourage de Trump. Une formule intéressante pour décrire un principe qui a guidé la vie publique de ce personnage: “Central casting for ‘front porch’ jobs, trolls for the real work.”

  11. Guy Gibo dit :

    On n’a pas fini de s’amuser… Bientôt même un chat ne s’y retrouvera plus comme le dit l’adage (enfin je crois).
    De toute façon un mensonge de plus ou de moins ça n’y change rien quand ça dépasse les 3000 depuis l’accès de Trump à la présidence… Et c’est sans compter tout ce qu’il a pu dire avant cette date « fatale » pour les USA.

    1. Jean Saisrien dit :

      « une chatte n’y retrouverait pas ses petits » 🙂

      1. Benton Fraser dit :

        Faut « gratter » un peu….

  12. Mabuse dit :

    Comme l’écrivait notre grand juge Albert Mayrand, de regrettée mémoire, au sujet d’un fieffé menteur, Trump en est à « défendre sa bonne foi contre les assauts de la vérité! » Au vu de ce qu’il est forcé d’avouer, on se demande quelle peut être l’ampleur de tout ce qui reste inavoué et inavouable…

    1. quinlope dit :

      Vous avez connu Albert Mayrand? Un de nos plus authentiques juristes, professeur et juge.

  13. Lehuy dit :

    Oh tiens ! Dans les 3 tweets de ce jeudi matin, l’Andouille devient bien poli. Il nomme comme il faut Mrs Clifford. C’est un début.

  14. quinlope dit :

    Est-ce que Giuliani ne parle pas trop?
    Est-il plus politicien qu’avocat? Ce qu’il a dit revient à dire: mon client est le plus grand des menteurs.
    Et puis, pourquoi pas le Prix Nobel des menteurs avec Trump en pôle position?

  15. Marc St-Pierre dit :

    Trump est en train de réussir, ce que plein de personnes ont essayé avant lui mais n’ont pas été capable, faire la paix entre les Corée et le monde focus sur les boulles de Stormy Daniels. La plupart des gens s’en foutent de sa vie privée, si on savait tout de la vie privée de JF Kennedey ou de Bill Clinton, ça se ressemblerait beaucoup.

    1. quinlope dit :

      JFK et Bill Clinton avaient beaucoup de testostérone, mais ils avaient aussi un organe entre les deux oreilles!

      1. Marc St-Pierre dit :

        Ce que j’essaie de dire est simple, Pauline Marois nous mentait, Couillard nous ment et Legault va nous mentir, c’est le propre des politiciens de ne pas dire, juste la vérité, toute la vérité et rien que la vérité. L’important ce sont les résultats que ses politiciens nous donnent, les Démocrates sont tellement frustrés de la victoire inattendue de Trump, qu’ils sont prêts à le bloquer sur tout et sur rien et ce au dépend du peuple américains.

      2. rogiroux dit :

        Mère Nature a donné aux mâles un cerveau et un pénis mais pas assez
        de pression sanguine pour faire fonctionner ces deux organes en même temps…!

      3. Marc St-Pierre dit :

        Beaucoup de personnes n’acceptent pas la victoire de Trump, il a pourtant gagné. Je ne suis ni Républicain ni Démocrate, mon Président préféré a été Bush père, suivi de Kennedey, Clinton et Obama, par contre je suis assez ouvert d’esprit pour voir ce que Trump fait est bon pour les Américains, jobs, retour des compagnies au USA, la paix en Corée, ce n’est pas rien pour une année en politique. Pourquoi ne pas l’aider à améliorer le sort du peuple au lieu de nuire. Les gens ont la critique facile mais la plupart des critiqueux n’ont jamais rien fait de bon avec leur vie. Personnellement je ne prends aucun conseil sur comment réussir ma vie de quelqu’un qui n’a pas réussis la sienne.

      4. A.Talon dit :

        Marc St-Pierre 9h15
        «Beaucoup de personnes n’acceptent pas la victoire de Trump, il a pourtant gagné.»

        FAUX. C’est Hillary Clinton qui a gagné le vote populaire par une majorité de 3 millions de voix. Dans toute démocratie normalement constitutée, elle serait devenue présidente. Le Fakkke POTUS ne doit son poste que par sa désignation par le Collège Électorale, une institution néo-aristocratique désuète et dysfonctionnelle.

        «je suis assez ouvert d’esprit pour voir ce que Trump fait est bon pour les Américains, jobs, retour des compagnies au USA, la paix en Corée, blablabla…»

        Encore FAUX. Il n’y a pas plus de «jobs» présentement aux USA qu’en novembre 2016. Ce pays est littéralement en situation de plein emploi depuis plus de deux ans, grâce à l’excellence de le gestion économique du Président Obama. Quant à la question coréenne, vous savez maintenant ce que j’en pense.

        «Pourquoi ne pas l’aider à améliorer le sort du peuple au lieu de nuire.»

        Parce qu’il n’a rien à cirer du sort du peuple américain, voilà pourquoi. Il ne cherche qu’à favoriser ses entreprises et à favoriser sa classe sociale (le 1‰). Toutes ses interventions socio-économiques vont en ce sens.

        «Personnellement je ne prends aucun conseil sur comment réussir ma vie de quelqu’un qui n’a pas réussis la sienne.»

        Vous devriez alors vous méfier d’un individu né avec une cuiller d’argent dans la bouche et qui ne doit sa fortune qu’à l’héritage familial. Quelqu’un dont on dit qu’il aurait facilement pu être passablement plus riche qu’il ne l’est présentement s’il aurait su gérer sa fortune avec sagesse et sagacité plutôt que de la dilapider en projets loufoques et faillites à répétition.

        http://www.politifact.com/truth-o-meter/statements/2016/jun/21/hillary-clinton/yep-donald-trumps-companies-have-declared-bankrupt/

      5. NiCMeF dit :

        Oui…Mais l organe entre les 2 fesses étaient prédominant…Je m en foutais à l époque de leurs ébats….je m en fou encore plus aujourd hui. Si vous voulez mon avis, ce sont les médias qui se ridiculisent.

    2. Grostarla dit :

      Recollez gentiment votre patch d’hormones…

      1. duquettegilbert dit :

        Monsieur St-Pierre,

        Vous dites : …Trump fait est bon pour les Américains, jobs, retour des compagnies au USA, la paix en Corée, …

        Le problème est entre ce que dit Trump et la réalité
        Il se vante du retour des industries aux USA la vérité est non, il disait que l’abaissement de l’impôt sur les sociétés allaient faire en sorte qu’elles allaient réinvestir aux USA. La vérité est que les société ont utilisé cette baisse d’impôt pour payer des dividendes.
        Il disait que la baisse d’emploi lui était attribuable la vérité est que la tendance débuté sous Monsieur Obama et que pour arrêter ou faire virer une tendance au niveau de l’emploi, cela prend plus d’un an. La seule chose qu’il a fait est de continuer cette tendance.
        Il se vante d’avoir été au coeur du rapprochement des deux Corées, la vérité est que c’est Monsieur Tillerson qui fut au coeur du rapprochement des deux Corée ce avec des hauts placés Chinois et Coréens. Durant tout ce temps où Tillerson a travaillé pour un rapprochement, Trump lui avec ses sparages guerriers à tout faits pour faire dérailler les négociations par chances que des hauts placées de l’administration ont pu contrer les volontés de Trump (ex.: Vous êtes vous déjà demandé pourquoi la flotte qu’il devait envoyer au large de la Corée n’était pas disponible???)

        La vérité est qu’entre ce que Trump se vante d’Avoir accompli et ce qu’il a accompli est HUGE

    3. A.Talon dit :

      «Trump est en train de réussir, ce que plein de personnes ont essayé avant lui mais n’ont pas été capable, faire la paix entre les Corée et blablabla…»

      Vous prenez vos rêves pour la réalité. Pour votre bénéfice, il me semble utile de reproduire l’essentiel de mon commentaire d’hier soir (19h58) publié au billet précédent:

      «Tout d’abord parce qu’il y a loin de la coupe aux lèvres. À ce jour, il n’y a encore aucune réalisation concrète sur la voie de la réconciliation, que du verbiage et des manifestations symboliques. Cela donne surtout une impression de déjà vu, les deux Corées ayant déjà joué dans ce même film auparavant.

      Ensuite, parce le Drumpf est loin d’être le chorégraphe de ce ballet diplomatique. On le doit avant tout aux deux dirigeants coréens (pour des raisons différentes) ainsi qu’au grand voisin chinois, avide de stabilité à ses frontières. La contribution de l’idiot du village est à la mesure de l’affaiblissement généralisé de la diplomatie américaine, facilitant par le fait même la mise en place d’une Pax Sinica dans la péninsule coréenne.»

      1. ducalme dit :

        @A.Talon

        Depuis plus de 220 ans que le système électoral américain est en place et certains feignent de ne pas le connaître.

        En Amérique, le nombre de suffrages obtenus au niveau national par les candidats à la présidentielle n’est pas un critère pour l’élection.

        Le système américain veut que le suffrage universel existe au niveau de chaque état, sans transportabilité d’un état à l’autre.

        Cela reflète deux choses:

        1.- Que le le caractère fédéral des USA est protégé.

        2.- Évite que les plus petits états n’aient rien à dire dans le processus électoral.

        Il y a toutefois un immense désavantage; la véritable campagne électorale se joue tout au plus dans une douzaine d’états, les swing states.

        Il ne servait à rien pour Hillary Clinton de mettre les pieds au Montana ou au Mississipi, pas plus que Donald Trump n’avait de temps à perdre en Californie ou à New York.

        C’est pour cela entre autres que les démocrates sont encore dans le déni de leur défaite; ils se sont beaucoup trop fiés aux sondages nationaux (la majorité de la presse aussi) pour entrevoir une victoire facile.

        Ces sondages nationaux ont été pour les démocrates un véritable miroir aux alouettes; alors qu’il leur fallait aller dans les quartiers ouvriers du Michigan, de la Pennsylvanie, de l’Ohio, du Wisconsin et dans les régions rurales.

        Pourtant, les sondages état par état, là où tout se joue, montraient une lutte des plus serrée.

        Mais les sondeurs eux-mêmes se sont laissés prendre par la tendance nationale et n’ont pas assez peaufiné leurs sondages par état. Ils ont joué de paresse ou encore, ces sondages à large échelle n’ont jamais été commandés.

        Il y a aussi et probablement d’abord le facteur du choix du candidat démocrate qui a énormément joué; mais de cela, nous avons parlé ad nauseam et je n’y reviendrai pas.

      2. Paquerette Palardy dit :

        Vivons-nous sur la même planète?

      3. Benton Fraser dit :

        @ducalme 03/05/2018 à 12:18

        C’est surtout contre l’affirmation de Trump que la majorité des américains l’a élu alors que ce n’est pas le cas.

        Ce n’est pas les erreurs des démocrates qui leurs ont fait perdre les élections, d’autant plus que les républicains en ont fait infiniment plus! (Mais comme l’hypocrisie est une valeur du GOP, les erreurs passent mieux!)

        Ce qui a fait la différence, c’est qu’au moment Trump s’empiétrait dans son scandale sexuel et que le GOP commencait à le lâcher… arrive la ré-ouverture d’enquête sur Hillary Clinton. L’hypocrisie républicaine a fait le reste!

        P.S.: Trump a d’ailleurs été le premier surpris de son élection, il suffit de le voir le soir de l’élection. (D’autant plus que les derniers jours, son mantra était que les élections étaient truqués… sans doute d’une certaine façon!!!)

      4. Marc St-Pierre dit :

        Drôle de hasard quand même, depuis les années 70 que les administrations essaient de régler la Corée et ça se passe avec Trump. De plus si les élections des USA devaient se faire sur le vote de la majorité à quoi bon faire des élections, il s’agit que la Californie et l’état de New-York votent pour les démocrates et le tour est joué, je dis que Trump a gagné car avec la Californie et l’état de New-York tous derrière Hillarry, elle aurait dû avoir 20 millions de votes de plus, pas seulement 3 millions. Ça serait la fin des USA, les petits états voudraient se séparer pour ne pas avoir de poids lors d’une élection. Vous vous souvenez que le Québec n’est pas revenu dans la Constitution Canadienne à cause du Nouveau-Brunswick? Une province aux nombres d’électeurs gros comme la ville de Laval. Ça s’appelle une démocratie.

    4. Benton Fraser dit :

      @Marc St-Pierre 03/05/2018 à 09:00

      Effectivement tout les politiciens mentent mais Trump est une classe à part, il ment sans cesse, il ment plus qu’il ne dit de vérité. Il ment en une journée qu’un politicien ment en une année!

      À ce niveau, c’est carrément de la sociopathie!

      C’est l’évidence même que Trump ne travaille pas pour les américains mais pour lui-même…

    5. jaylowblow dit :

      Même tactique trumpeuse que sur l’ancien blogue: on dit qu’on est pas pro-trump ni républicain pour ensuite répéter mot pour mot les mensonges de l’andouille et le louanger comme si c’était un Dieu grec. En passant, pas mal tout le monde s’en fou qu’il ait couché ou non avec la porn star (à part peut-être Melania), la question étant plutôt de savoir s’il y a eu fraude électorale, intimidation, etc. Et votre liste des accomplissements de Trump est aussi ridicule que sa candidature pour le prix Nobel de la paix.

      1. Marc St-Pierre dit :

        Il faut être ´´brain washer’´ pour ne pas comprendre la tactique, avant les Démocrates avaient perdus les élections par la faute des Russes et là c’est à cause de Stormey. La prochaine raison sera quoi selon vous? À vouloir trouver un coupable les Démocrates se tirent une balle dans le pied, au lieu de parler des défauts des autres ils devraient présenter un candidat solide avec un programme solide et se foutre des Républicains. Ils ont peur de Trump pour 2020 et ils essaient de le detruire, si ça continue il va être ré-élu une main dans le dos.

      2. jaylowblow dit :

        @Marc St-Pierre

        De plus en plus confus votre affaire. Depuis quand les démocrates accusent la porn star de leur avoir couté les élections? Le seul qui a fait cette allusion c’est le nouvel avocat de votre dieu jaune-orange (allez lire le billet « la citation du jour » qui suit celui-ci si vous ne comprenez pas). Et encore une fois les trumpeux font de la projection: la seule arme qu’ont les répus pour gagner c’est justement de démoniser leurs adversaires mais ils n’ont tellement rien qu’ils frappent sur les mêmes clous rouillés et insignifiants comme Bengazi ou les emails de HRC. En passant, votre gourou il se détruit tout seul comme un grand et c’est possiblement pour ça que les Dem restent plus ou moins discrets (pour le moment).

  16. duquettegilbert dit :

    La stratégie de Trump et Rudy est simple, mentir, se contredire, inventer de nouvelles versions, dire une chose et son inverse et toutes les versions entre les deux.

    Dans ce tissus de mensonges, contradictions, versions différentes, une chattes n’y trouveraient plus ses chatons et Muller sera incapable de découvrir ce qui c’est réellement passé.

  17. Lecteur_curieux dit :

    Ils sont bizarres pareil ces Américains. Pour Donald Trump et les tribunaux ? La vérité lui importe peu, il va étirer les procédures juridiques pour faire le plus de mal à son adversaire et peu importe ce qui arrive, il va se proclamer gagnant. Par ailleurs, cette histoire là est en contradiction avec l’image de playboy que le Donald se bâtissait dans le passé. Au surplus en 2006, son affiliation politique était le parti Démocrate. En politique et autres postes de pouvoir, plus tu as de maîtresses, plus tu es vu comme puissant. Mais pas chez les Républicains ? Attendez, ce sont des pharisiens, il faut en avoir mais il ne faut pas que cela soit dit publiquement, en public, il faut faire semblant de défendre la famille. Il y a aussi des dévots et bigots à la Mike Pence qui ont peur du péché et des femmes. Peur de commettre l’adultère. Trump est plus bizarre qu’eux encore, il faudrait le psychanalyser.

    Pour le machisme de Trump notamment vu comme misogyne, il en faisait preuve et s’en vantait avec Howard Stern. Mais vendre quelque chose en affaire et faire de la politique c’est différent. Combien de bigots véritables aux États-Unis ? Combien d’amateurs de porn ? Il a couché avec une porn star à l’âge de 59 ans ? De publiciser cela n’est pas plutôt dans son intérêt pour entretenir son image de macho viril? Cela n’a absolument rien à voir avec la vraie virilité ? Nous le savons ! Sauf que les bars de danseuses nues sont plus remplis que les théâtres ou les cinémas pour cinéphiles. Stormy Daniels ou disons Xavier Dolan aux États-Unis qui va se faire reconnaître en premier ? C’est décourageant ? Les 7 péchés capitaux, ici on parle de la luxure. Et dans les Hôtels Trump cela est évoqué et dans les casinos du temps, tous les péchés y ont été commis.

  18. A.Talon dit :

    «Car les 130 000$ n’ont pas été remboursés par la campagne ou l’entreprise de Donald Trump mais par l’individu lui-même, qui aurait puisé l’argent dans son propre compte bancaire.»

    Et alors? Que ce soit l’avocaillon Cohen ou le candidat moscovite lui-même qui a payé cette somme, cela change quoi en vertu de la loi électorale? On a bel et bien affaire à un individu ayant fait une importante dépense électorale NON DÉCLARÉE et, par conséquent, illégale.

  19. Apocalypse dit :

    Misère, mais quelle est la bonne version de cette histoire avec Stormy Daniels? On en perd son latin :-(.

    Les avocats vont avoir un fun bleu avec les mensonges des ligues majeures de Donald Trump. Les partisans de ce dernier gobent tout, mais le système de justice, pas certain, pas certain … LOL

    J’entendais sur CNN hier que si M. Mueller essai de forcer la main de Donald Trump pour lui poser des questions, qu’il est bien possible que le président se rende jusqu’en Cour Suprême pour ne pas devoir le faire. On le comprend, M. Mueller, selon des commentateurs, connait les réponses à plusieurs des questions et l’exercice serait extrêmement périlleux pour Donald Trump. Au final, le président devra s’assoir avec M. Mueller, mais cela pourrait prendre des mois avant que cela se produise. Il y a toujours la possibilité d’utiliser le 5ième amendement, mais selon la majorité des commentateurs, Donald Trump n’osera pas.

    Dans le billet de M. Hétu, on dit qu’on a offert une nouvelle version pour justifier le renvoi de M. Comey … sérieusement? M. Mueller va tailler en pièces Donald Trump.

    Le président n’est pas assez intelligent pour se rendre compte qu’il existe des gens plus intelligents que lui.

  20. A.Talon dit :

    «Dans son entretien avec le Times, Giuliani a tenu à préciser que le président n’était probablement pas au courant du versement à Stormy Daniels au moment où Michael Cohen l’a effectué.»

    S’il dit vrai, cela met Cohen dans le trouble pas à peu près. De quoi perdre son permis d’exercer jusqu’à la fin des temps.

    1. simonolivier dit :

      Comme l’a noté un autre blogueur plus tôt, Cohen s’est probablement mis à table alors aussi bien le jeter sous l’autobus.

  21. A.Talon dit :

    «Il a révélé que Donald Trump avait remboursé son avocat personnel par tranches mensuelles de 35 000$.»

    Pardon? Ce milliardaire auto-proclamé, se prétendant à la tête d’une fortune de 10 G$, ne disposerait pas des liquidités suffisantes pour régler la totalité de cette modeste dette d’un seul coup?

    «Cohen a reçu un total de 460 000$ ou 470 000$ au terme de ces remboursements, qui incluaient des «dépenses accessoires», a dit Giuliani au Times.»

    3 fois le montant versé à Stormy! Toute une commission, puisque c’est bien de ça dont il s’agit.

    1. Dan Lebrun dit :

      Probablement que Donald Trump, David Dennison et John Barron ont versé chacun leur tour, des mensualités de 35 000$ pour arriver à ce montant de 460 000$

    2. Carl Têtu dit :

      J’espère que Cohen a déclaré ces honoraires. Car l’IRS pourrait s’amuser si elle fait une vérification fiscale.

  22. A.Talon dit :

    «Ce matin, sur Twitter, le président a fait valoir que ces «arrangements» étaient très fréquents parmi «les célébrités et les gens fortunés».»

    Du moins, ceux qui ont de quoi à se reprocher. Les gens honnêtes n’ont pas besoin de ‘fixers’ pour régler leurs problèmes. Ça, c’est une technique de mafieux.

    1. simonolivier dit :

      Fréquent chez les célébrités comme O’Reilly, Weinstein, Cosby et autres…

  23. Lecteur_curieux dit :

    Pour la défense de frais accessoires par Giuliani, je veux bien croire que Trump est riche et qu’il est toujours devant les tribunaux mais 130000 dollars, personne ne va donner cette somme les yeux fermés. 1300$ on pourrait toujours y croire, même 13000$, cela pourrait être possible de le perdre dans la brume mais 130000$ et pour une affaire  »personnelle », il ne peut pas l’ignorer. Pour l’excuse de la vie privée? C’est ce qu’il disait que Clinton aurait dû faire dans un de ses livres plutôt que démentir. Sauf que dans ce temps là il n’était pas POTUS et encore une fois affilié démocrate. S’il était resté ainsi cela ne concernerait que lui, Melania et Stormy Daniels. Clinton lui et Lewinsky? Il vaut mieux tout avouer et encore là tu augmentes ta popularité plutôt que la diminuer. Tout comme JR Ewing aurait été élu ou Jean-Paul Belleau au Québec. Stéphane Dion ou Claude Ryan cela pogne pas longtemps cela.

  24. Lecteur_curieux dit :

    Sur Twitter, Trump prétend que c’est une tentative d’extorsion de Stormy Daniels alors il joue la victime. Ce n’est pas impossible mais il y a trop d’accusations contre lui, certaines sont vraies. Je dirais même la majorité. Mais ici, aucun acte criminel n’a été commis. Pourquoi est-il incapable de régler cela ? Et tu règles cela avant la campagne ! Sauf que crédible ou pas je crois à son histoire Stormy Daniels. Il est donc bien  »porc » alors ce Trump ? Oui quand même qu’il se contente de regarder les films xxx. Son marketing des années n’est-il pas axé surtout sur l’image du bad boy, du méchant ? Mais il se sent coupable en même temps ? Envers sa maman ou quoi ? Alors il dément tous ses  »péchés » ? Il veut se faire passer pour un bon riche, un bâtisseur ?

    Même Eric Molson vous le dit :

     » Dans un passage amusant, elle lui demande: «Eric, que pensez-vous du proverbe, les bons gars finissent toujours derniers?» Eric Molson lui répond: «Malheureusement, il arrive que les bons gars soient des perdants. C’est délicat.»

    «Peut-on être une bonne personne, tout faire dans les règles et quand même réussir à gagner ? Ça arrive. Pas souvent. Mais c’est possible. Je pense que je suis un bon gars. En tous cas, j’essaie de l’être.»  »

    http://www.lapresse.ca/arts/livres/entrevues/201805/01/01-5168638-helen-antoniou-la-belle-fille-des-molson.php

    Pas souvent que le riche n’est pas un tricheur, d’après un riche lui-même. Imaginez Trump, lui-même, le Donald a décrit son milieu dans les années ’80.

    http://collections.banq.qc.ca/retrieve/4834397#page=9

    «…dans le domaine de l’immobilier new-yorkais où vous avez affaire aux gens les plus malins, les plus durs et les plus vicieux du monde, l’ai appris
    à aimer me mesurer à ces types et à les écraser»

    Le cynisme poussé à fond et le bon peuple lui ? Il s’en amuse. Avec plusieurs sentiments mélangés. Les riches incarnent la méchanceté mais parfois certains sont bons, le peuple peut parfois envier leur richesse. Cette époque là est-elle plus fausse ou plus vraie que celle d’aujourd’hui ? Tout le monde sait que Trump est un magouilleur à l’époque mais ils le sont presque tous alors on assiste à leurs luttes et leurs malheurs. Ils ne sont pas vraiment des héros mais c’est archi-efficace les téléromans et soaps.

    Il ne se cache pas d’être un méchant mais pas à 100% méchant. Le peuple lui ne se sentait pas attaqué. S’acheter un condo de plusieurs millions dans la Trump Tower ? Impossible. Aller à Atlantic City ? Fais ton budget avant. Assister au combat Tyson-Spinks? Qui a l’argent pour cela?

  25. stemplar dit :

    Ce que Polpotus a twitté ce matin ne vient pas de sa main. Si c’est le cas, on le lui a dicté. Le texte formulé n’est pas coutumier.

    Dans le même tweet: pour que ce dernier martèle (encore) que l’argent versé à Miss Clifford ne provient pas de la campagne électorale, il y a anguille sous roche: Giuliani en a fait promotion la veille.

    Polpotus tente de noyer le poisson.

    https://www.rawstory.com/2018/05/trump-tries-clean-mess-twitter-rudy-giulianis-self-immolation-hannity/

  26. Syl20_65 dit :

    Giuliani est retourner à fox pour tenter de lessiver la m.rde qu’il a répandu. Il prétend maintenant que l’avocat de la racaille a payé Stromy pour l’aider dans sa campagne.
    Ils prétendent aussi que cette histoire en est une d’extorsion. Des accusations grave que Avenatti ne laissera pas passer. On aura peut-être une autre poursuite pour diffamation.
    As-t’on déjà vu un président avec autant de poursuite et d’enquête à son sujet? Misère!

    1. Lehuy dit :

      Une affaire d’extorsion.
      La ligne de défense de l’Andouille devient de plus en plus divertissante pour les lecteurs de « bonnes nouvelles ». Si je peux résumer la plus récente, celle qui a cours à  cet instant même. Cohen a payé  Ms Clifford et Trump a remboursé Cohen, ….mais, mais lui l’Andouille,  il affirme qu’il n’avait pas touché  la porn star.  C’était juste de l’extorsion et l’Andouille oeuvre pour la Paix Mondiale.

      Hem!  Mais voilà,  Ms Clifford possède des photos compromettantes et l’entente signée  était justement pour interdire leur parution.

  27. Syl20_65 dit :

    Et que dire la Dumbo de service Sanders qui refuse de répondre quand on lui demande s’il réalise qu’elle est une menteuse. Elle prétend que l’affaire est devant les tribunaux et qu’elle ne peut pas répondre à cette question. Décidément…

    https://www.rawstory.com/2018/05/sarah-sanders-hides-behind-pending-litigation-get-questions-lies-stormy-daniels-payout/

  28. Jean Saisrien dit :

    Giuliani va probablement finir par se pendre lui-même:

    Il est de la même race que Trump…

    1. duquettegilbert dit :

      …Giuliani va probablement finir par se pendre lui-même..

      Ça serait l’fun qu’il pende Trump en même temps.

  29. Rodavan dit :

    Vous avez vu le faux-pas de Macron hier? Trump a un fétiche pour les playmates et les femmes de la porno, Macron, lui, c’est les femmes ds 60 ans lol

    1. 65jaypee dit :

      Quel faux pas?
      Il a dit « delicious » au lieu de « delightful »… Ca arrive quand on s’exprime dans une seconde langue en public.
      Ce n’est pas comme s’il c’était moqué d’un handicapé, ou dit d’une adversaire « Look at that face! Would anyone vote for that? Can you imagine that, the face of our next president?!”, ou attaqué la femme de son adversaire, ou dit d’une journaliste « You could see there was blood coming out of her eyes, blood coming out of her wherever »…
      Pourquoi le défends-tu,lui?

  30. Dyno Pax dit :

    Wow, simplement wow!!! Une tragédie loufoque que cet appareil politique américan, signe du déclin déjà amorcé. La chute suite généralement, et tous les signes pointent dans cette direction…

  31. Apocalypse dit :

    @Lecteur_curieux

    Barack Obama est un bon gars dans mon bouquin! Pas ‘un seul’ scandale pendant sa présidence, pas de procureur spécial: RIEN!

    Ce qu’on voit de Donald Trump, il a toujours été comme cela!

  32. Danielle Vallée dit :

    Ça vient de se compliquer pour Cohen, il va falloir qu’il montre ses comptes de banque.

    Le montant remboursé nous fait croire que Cohen est encore en train de payer des femmes pour qu’elles se taisent,,,,,Intéressant

    Et alors pourquoi est-ce qu’hier on apprenait que Cohen doit $280 000 en taxes à la ville de New York? Avec un bon boss comme le sien, il devrait pouvoir payer ses factures.

    Aussi pourquoi est-ce que Cohen s’est plaint à des amis que Trump ne l’avait pas remboursé? Encore une fois montrer vos comptes de banque M. Cohen.

    Ne vous demandez pas pourquoi Ty Cobb est parti hier. Il tient à garder sa licence d’avocat….pas Giulani apparemment.

    Mentir pour éviter le constant de : hors de tout doute raisonnable. Trump se prépare vraiment à aller en Cour.

  33. nicden dit :

    « Aveu dont l’objectif est de démontrer qu’il n’y a pas eu violation de la loi sur le financement électorale, selon Rudy Giuliani. »

    Mais ce matin sur Fox & Friends Giuliani a relié le paiement à la campagne électorale: “Imagine if that came out on Oct. 15, 2016 in the middle of the last debate with Hillary Clinton. Cohen didn’t even ask. Cohen made it go away. He did his job.”

    Par ailleurs, merci M. Hétu pour la référence sur twitter à la manchette du NYT de ce matin. On se croise les doigts que vous prenez des notes pour un futur livre sur la presse américaine à l’ère de Trump.

  34. Lecteur_curieux dit :

    @Apocalypse Obama et Trump ne viennent vraiment pas du même milieu et n’ont pas les mêmes valeurs. Je ne pense pas que la famille Molson aime Donald Trump non plus. Par contre, sa vision du milieu des affaires à Eric Molson est probablement plus réaliste/pessimiste que celle d’un politicien ex-travailleur social et ancien professeur universitaire de droit constitutionnel. La vision d’Obama était optimiste/idéaliste.

    Votre pouvoir comme POTUS reste limité et ils peuvent vivre avec cela mais ceux dans la finance et les affaires du type  »greed is good » , ils n’ont jamais assez de pouvoir, assez d’argent. Moi comment je vois l’emploi ? Comme une responsabilité trop grande mais oui le Président se fait conseiller, aider mais peut se faire manipuler, utiliser par d’autres.Évidemment c’est pas fait pour tout le monde.

    L’ambition, le prestige, la compétition, le goût du pouvoir peuvent donner plus de chance de gagner que l’humilité mais avec courage et confiance en soi et son équipe et aux institutions pour assumer la grande, très grande responsabilité. Donald Trump lui tend à se défiler de la responsabilité de ses actes.

  35. Lehuy dit :

    Il semble clair que la sortie de Giuliani à Fox News était préparée minutieusement par ce dernier et l’Andouille pour désamorcer la situation. Les 3 tweets matinaux de Trump étaient aussi rédigés avec précaution. Reste à savoir si Cohen acceptera de jouer son rôle dans ce nouveau livret de mensonges .

    Giuliani a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué.

    ‘I was going to get this over with’: Inside Giuliani’s explosive Stormy Daniels revelation
    https://www.washingtonpost.com/politics/i-was-going-to-get-this-over-with-inside-giulianis-explosive-stormy-daniels-revelation/2018/05/03/6937ac52-4ee6-11e8-84a0-458a1aa9ac0a_story.html

  36. Lehuy dit :

    Il semble clair que la sortie de Giuliani à Fox News était préparée minutieusement par ce dernier et l’Andouille pour désamorcer la situation. Les 3 tweets matinaux de Trump étaient aussi rédigés avec précaution. Reste à savoir si Cohen acceptera de jouer son rôle dans ce nouveau livret de mensonges Trumpiens.

    Giuliani a réussi là où ses prédécesseurs ont échoué

    ‘I was going to get this over with’: Inside Giuliani’s explosive Stormy Daniels revelation
    https://www.washingtonpost.com/politics/i-was-going-to-get-this-over-with-inside-giulianis-explosive-stormy-daniels-revelation/2018/05/03/6937ac52-4ee6-11e8-84a0-458a1aa9ac0a_story.html

  37. stemplar dit :

    « (…) La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a elle démenti tout mensonge présidentiel, en affirmant que M. Trump n’avait appris qu’il avait remboursé l’avocat des 130 000 dollars qu’après ses dénégations dans Air Force One. (…) » – AFP

    Elle est forte, celle-là.

  38. NiCMeF dit :

    Vous avez tout à fait raison. Mais avez vous une idée du ridicule consommé d’imaginer, de mettre en application, puis de surcroit, de se dire un medium d information sérieux et de se baser sur le bien fondé d un trumpmeter. Je m en fou totalement du nombre de personnes qui ont véritablement assisté à un défilé. La nouvelle est d une insignifiance sans commune mesure.

  39. Lecteur_curieux dit :

    «Trump doit s’inquiéter que les Américains finiront de ne plus croire à rien de ce qu’il dit.» Que les Américains apprennent à penser par eux-mêmes, si Trump ne peut pas dire la vérité on peut toujours s’imaginer ce qu’elle pourrait être. Ou encore la trouver facilement comme pour la foule lors de l’inauguration ou pour le mouvement birthers. Mais avant cela ? Donald Trump c’est un personnage qu’on suit de loin, incarnant les années ’80 bling-bling. Toujours avec circonspection et prudence et même dans les années ’80. Qui a cru à Atlantic City comme une poule aux oeufs d’or ? Pas juste Trump. Tu dois exercer ton propre jugement, plusieurs choses qu’il commence à dire peuvent se tenir au départ mais comme il est maximaliste, il pousse trop fort le bouchon. Qu’il se relise lui-même dans ses propres livres même si écrits en collaboration et au moins dans certains extraits, il retrouverait un certain équilibre.

    Si Donald Trump est incapable d’être fidèle à lui-même sur plusieurs choses, d’admettre ses torts, de cesser de combattre ou mentir quand c’est inutile, de faire de la théâtralité pour mieux brouiller les pistes, les Américains n’ont pas à faire pareil. C’est de croire en eux-mêmes qu’ils doivent faire, penser par eux-mêmes. Et face aux institutions ? Être critiques, exercer un scepticisme de bon aloi mais si vous n’avez aucune confiance, une confiance au niveau zéro aux gouvernements, la vie en société n’est plus possible. Alors l’histoire des birthers en 5 ou 10 minutes de réflexion cela aurait dû être réglé à 85% et plus. Quelques mois après à 98%. Si tu fais le travail comme il faut cette fausse croyance ne remonte jamais en haut de 8 ou 9% de la population et même reste en bas de 4% et on vise en bas de 1%. Un opportuniste, s’inspirant des journaux jaunes et de la téléréalité ne s’essayera même pas car le risque est bien géré.

    Croyez-vous au National Enquirer vous ? Pour divertissement seulement et il y a mieux comme divertissement. Parodié dans Men In Black ou dénoncé dans une vidéo de Michael Jackson , vous en avez assez pour savoir à quoi ils s’abreuvent.Tu ne crois pas à cela ou juste pendant le film puisque tu es dans un univers imaginaire, fantaisiste, fantastique, fictif et humoristique.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :